Lundi, le 17 décembre 2018


Aujourd’hui dans la liturgie, on essaie de retracer un peu les origines de Jésus dans son incarnation. Certains d’entre nous aiment faire leur généalogie. Ils peuvent découvrir que parmi leurs ancêtres, il y a eu des escrocs, des bandits, des saints.

On n’a pas peur de dire que Jésus le Fils de Dieu, c’est un vrai homme, c’est un juif avec des caractéristiques de ce peuple.  À Noël, ce que nous allons célébrer c’est l’incarnation, l’entrée en ce monde de Dieu qui se fait l’un des nôtres en cet enfant de Bethléem.

D’ici Noël, on va nous parler de naissance spéciale pour nous centrer sur cette réalité de notre condition humaine. Voilà pourquoi nous allons déployer beaucoup d’attention et de tendresse pour ceux et celles qu’on appelle nos enfants.

Bonne journée.

Vendredi, le 14 décembre 2018


 À quoi puis-je comparer les gens d’aujourd’hui?  (Matthieu 11,16)

Les gens d’aujourd’hui sont comme ceux d’autrefois. Ils sont souvent chialeux et critiquent sur tout. Admirons ce qui se fait pour les diverses guignolées du temps des fêtes.  Admirons ce travail de nos familles qui essaient de se rassembler dans l’amour à l’occasion de Noël.  Admirons tous ceux et celles qui se dévouent dans la préparation des messes de Noël.  Si nous savons chanter, offrons-nous pour enrichir la chorale.

Seuls ceux et celles qui sont engagés dans plein de bénévolats peuvent réfléchir sur la meilleure façon de servir leurs frères et sœurs.  Les gérants d’estrade aux bras croisés devraient s’engager avant de critiquer tous ces bénévoles qui donnent temps et énergie pour que notre milieu soit plus vivant et meilleur.

Bonne journée.

Jeudi, le 13 décembre 2018


Voici la prière pour aujourd’hui dans notre carnet de prière du temps de l’Avent.

Seigneur, je crois que tu viens réellement à notre secours. Je crois que nous pouvons compter sur toi, que tu nous prends la main pour nous guider à bon port.  Avec toi, je ne crains rien. Avec toi le mal est détruit. Donne-moi la sagesse et le courage de partager ton message et de le rendre irrésistible.

Le croyons-nous? Le mal, le péché, la mort, n’auront pas le dernier mot. Nous sommes non seulement des croyants de l’incarnation, c’est Noël, mais nous sommes des croyants de la rédemption, de la résurrection et de l’ascension de Jésus-Christ et des croyants en marche vers la cité éternelle.  Sommes-nous des croyants de cette espérance et en donnons-nous des signes?

Bonne journée.

Mercredi, le 12 décembre 2018


Demande au Seigneur ton Dieu un signe de son appui.

Nous autres, on pense trop que Dieu ne parle que par la Bible ou des signes miraculeux.  Dieu parle par les signes de ces hommes qui, avec leur embarcation, secourent de nombreuses personnes en danger de mort.

Rappelons l’histoire de cet homme entêté dont le bateau a sombré au milieu de l’océan. Voguant à la dérive, il refuse l’aide de trois navigateurs parce qu’il n’a pas terminé son chapelet.  Il dit à chacun : « Non, merci, je sais que Dieu viendra à mon secours. »  Il finit par se noyer et une fois aux portes du ciel, il reproche au Seigneur de ne pas l’avoir assisté.  Ce dernier lui répond : « Pauvre toi, je t’ai envoyé de l’aide à trois reprises et tu l’as refusée à chaque fois. »

Oui, le Seigneur nous parle parfois par des intermédiaires humains, savons-nous les écouter?  Que devons-nous faire? À nous de le discerner.

Bonne journée.

Mardi, le 11 décembre 2018


Votre Père qui est dans les Cieux ne veut pas qu’un seul de ses petits se perde. Il y a près de trois semaines deux émissions de TV vous ont présenté des scandales de prêtres pédophiles depuis 70 ans dans l’église. Pour ma part, j’ai aimé mieux me rendre à la chapelle car j’ai trop honte et je souffre trop de ces scandales de notre Église.

Notre Église canadienne vient de publier un volume pour manifester le travail à faire pour que ces scandales ne se reproduisent plus et comment elle pourrait retrouver la confiance de tant de chrétiens scandalisés.  Elle essaie de voir aussi comment mieux aider les victimes et surtout comment en amont éviter qu’un seul des enfants de Dieu puisse être victime de prêtres pédophiles et comment faire en sorte qu’aucun prêtre ne puisse accéder au sacerdoce si on peut détecter le danger.

Bonne journée.