jeudi 19 septembre 2019

Jeudi, le 19 septembre 2019


Il y a des moments où nous sommes malheureux de notre passé et où nous voudrions en effacer les traces.  Voici ce que nous dit Maurice Zundel à ce sujet.

Dans notre passé, il y a bien des choses que nous voudrions effacer, qui sont obscures, indignes de Dieu et de nous, mais notre passé est dans notre avenir.  Il ne faut pas nous lamenter mais saisir ce qui est vivant, capable de redevenir une source d’action de grâce, de confiance et d’abandon.  Il n’y a aucun de nos actes qui ne soit appelé à devenir la pierre d’angle de la cathédrale que nous devons devenir.

Rien n’est perdu, tout commence, notre jeunesse est devant nous.  En Dieu, tout est nouveau, rien n’est jamais clos, tout demeure ouvert. Dieu, ce matin, est un Dieu tout neuf, qui, en notre vie, veut prendre un nouveau départ et jaillir du fond de son Amour comme l’imprévisible merveilleux.  Oui aujourd’hui est un jour nouveau, un jour de grâce.

Bonne journée.

mercredi 18 septembre 2019

Mercredi, le 18 septembre 2019


Pardonner, ce n’est pas dire : Ce n’est rien, je te pardonne. C'est dire : « J’ai souffert mais je te pardonne. »  Dire « ce n’est rien » ne fait pas prendre conscience à celui qui m’a blessé du mal véritable qu’il m’a fait.  Lui en faire prendre conscience l’aidera à ne plus recommencer à faire du mal à autrui.  Je n’ai pas à aggraver la souffrance que j’ai ressentie mais j’ai à la nommer.

Le travail du pardon est souvent un long chemin mais quel soulagement il apporte à l’offensé et à l’offenseur.  Notre raison, comme notre cœur, obéit bien souvent à une logique binaire : Le coupable doit être puni.  Le défi, c'est de pardonner au pire des criminels tout en affirmant haut et fort que le crime demeure insupportable.

Quelques phrases sont extraites de « Trois amis en quête de sagesse ».

Bonne journée.

mardi 17 septembre 2019

Mardi, le 17 septembre 2019


Voici ce que dit Saint Paul à Timothée pour aujourd’hui.

Bien-aimé, voici une parole digne de foi : Si quelqu’un aspire à la responsabilité d’une communauté, c’est une belle tâche qu’il désire.  Le responsable doit être irréprochable, époux d’une seule femme, un homme sobre, raisonnable, équilibré, accueillant, capable d’enseigner, ni baveux, ni brutal, mais bienveillant, ni querelleur, ni cupide.  Il faut qu’il dirige bien les gens de sa propre maison, qu’il obtienne de ses enfants l’obéissance et se fasse respecter.  Car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment pourrait-il prendre en charge une Église de Dieu?

Se pourrait-il que l’Église revienne à ce choix pour ses prêtres der demain?

Bonne journée.

lundi 16 septembre 2019

Lundi, le 16 septembre 2019


Qu’as-tu à regarder la paille dans l’œil de ton frère alors que la poutre qui est dans le tien à toi, tu ne la remarques pas?

Avant de vouloir faire le ménage chez les voisins, commençons par le faire chez-nous. Mon Dieu qu’on découvre facilement les défauts des autres alors que parfois nous avons les mêmes défauts.  Passer une seule journée sans médire une seule fois de notre prochain, qui peut le faire?

C'est avec la même mesure dont nous nous servons pour les autres que Dieu prendra pour nous juger.  Soyons miséricordieux comme notre Père céleste est miséricordieux.

Bonne journée.

vendredi 13 septembre 2019

Vendredi le 13 septembre 2019


Hier, un sage parlait de pardon. Aujourd’hui écoutons ce qu’un Saint Paul nous dit : « Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse, de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonné, faites de même. »

N’oublions pas que nous disons dans le Notre Père Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Ne nous laissons pas prendre à nos propres mots.


Bonne journée.